Panneaux solaires : les poser soi-même ou par un installateur ?

Article publié le 07/09/2017

 

 

Avec des bonnes instructions et une bonne notion en bricolage, il est tout à fait possible pour un particulier de procéder lui-même à l’installation de son panneau solaire. Toutefois, il est vivement recommandé de solliciter le service d’une entreprise d’installation pour diverses raisons.

 

L’exploitation de panneaux solaires est réglementée qu’il s’agit d’une autoconsommation ou dans le cadre de revente à l’EDF. La mairie qui s’occupe de l’aménagement urbain et de la préservation du paysage urbain a son mot à dire. Les différents organismes qui prennent en charge l’énergie et l’électricité doivent également donner leur approbation tant pour certifier la conformité que pour garantir la sécurité des usagers. Voici les différents démarches et documents administratifs indispensables pour une bonne installation d’un panneau solaire.

 

Déclaration à la mairie 

Si l’installation est à réaliser sur un bâtiment existant, la déclaration préalable est exigée car elle modifie l’aspect extérieur dudit bâtiment. Pour la construction neuve, un permis de construire est nécessaire si la surface hors œuvre brute (SHOB) créée par le dispositif est supérieure à 20 m², il faut une déclaration préalable si le SHOB est entre 2m² et 20 m². il est à noter que l’installation de panneaux solaires est impossible dans le périmètre de protection d’un immeuble classé ou inscrit en tant que monument historique, dans un site classé ou inscrit, au cœur d’un parc national et dans les sites patrimoniaux remarquables.

Déclaration à la DIDEME (Direction de la demande et des marchés énergétiques) 

La déclaration à la DIDEME est obligatoire, il s’agit d’une demande d’autorisation à exploiter.

Contrat de raccordement d’accès et d’exploitation (CRAE)

 

C’est à faire s’il s’agit d’une autoconsommation plus revente du surplus de l’électricité produite.

Certification CONSUEL (Comité organique pour la sécurité des usagers d’électricité) 

 

C’est l’organisme qui certifie la conformité de l’installation photovoltaïque. Le rôle d’un agent du Consuel est de contrôler l’installation et vérifier si toute nouvelle installation ou aménagement d’une installation électrique conforme aux normes en vigueur. Pour les panneaux photovoltaïques, il délivre le certificat Consuel Vert (Cerfa n° 15523-23).

 

 

L’installation de panneaux solaires photovoltaïques implique la pose des panneaux, le montage des accessoires et le branchement avec les prises de secteurs et l’installation domestique.

Choix de l’emplacement : il y va du meilleur rendement. Les spécialistes conseillent une installation sur la façade sud avec une pente d’environ 30°. Pour le toit plat, il est préconisé d’utiliser des équerres d’élévation. Certains magasins de bricolage vendent des consoles de pose préfabriquées.

Préparation de l’installation : il convient de tracer sur le toit l’emplacement selon la dimension de l’ensemble. Il faut également découper et enlever la toiture se trouvant sur l’emplacement des panneaux. La plupart des panneaux sont livrés avec un système d’étanchéité pour compenser la partie enlevée de la toiture.

 

Installation proprement dite 

Il s’agit de poser et de fixer le panneau sur la lisse prévue à cet effet. Elle requiert une connaissance de base en courant électrique. Prenons le cas d’un panneau de 24 Volts et de 8 Ampères, voici les montages possibles :

 

  • Branchement en série (permet d’additionner les tensions en Volt, l’intensité ne change pas) : 3 panneaux dont la borne + d’un panneau est relié à la borne - du panneau suivant, l’installateur obtient 72 V et 8 A ;

  • Branchement en parallèle (permet d’additionner les intensités en Ampère, la tension ne change pas) : toutes les bornes + sont reliées entre elles et toutes les bornes - entre elles. C’est possible uniquement avec des panneaux de même tension, l’installateur obtient 24 V et 24 A.

  • Il convient de noter que Puissance P en Watt (W) = tension U (en Volt) intensité I (en A) 

 

Les avantages d’installer les panneaux solaires soi-même

En choisissant cette option, le propriétaire évite de payer quelques milliers d’euros puisque le prix de la main d’œuvre de pose de panneaux solaires est d’environ 30 % du coût de l’installation. De plus, le prix de la main d’œuvre n’est pas pris en compte dans les diverses subventions.

Les inconvénients de réaliser soi-même l’installation des panneaux solaires 

L’inconvénient majeur de cette option est la sécurité ainsi que la conformité de l’installation. Il ne s’agit pas de mettre en doute la compétence du propriétaire qui fait l’installation lui-même. Il s’agit plutôt de l’absence de garantie qui couvre de telle opération. Le propriétaire sera le seul responsable des dommages éventuels. Il n’y aura pas de Service Après Vente, s’il y a erreur d’installation, il sera obligé de la refaire lui-même. Il peut perdre la garantie sur le matériel, les autorités comme le Consuel peuvent ne pas cautionner l’installation. La sécurité de l’installateur et de l’installation sont précaire s’il ne dispose pas des matériels adaptés.

 

 

Rien ne vaut un professionnel pour garantir la meilleure installation des panneaux photovoltaïques. L’entreprise doit être choisie avec précaution, il y va de la pérennité et de la fiabilité de l’installation. Voici les critères de choix d’un installateur de panneaux solaires photovoltaïques :

 

  • Assurance : l’installateur doit disposer d’une assurance décennale qui doit couvrir la partie électrique et la partie étanchéité. Les produits doivent être référencés dans le contrat d’assurance.

  • Prise en charge des démarches : avec l’installateur qui prend en charge les démarches administrative, le propriétaire sera délesté des démarches longues et fastidieuses. De plus, ce professionnel peut accélérer les procédures.

  • SAV et maintenance : il peut proposer un contrat de maintenance et doit proposer des garanties des matériels et des garanties de rendement.

  • Expériences : il est possible de vérifier l’expérience de l’entreprise d’installation en visitant ses installations, en vérifiant les déclarations de sinistre à son encontre, en s’enquérant de son capital social, en vérifiant si elle dispose de bureau d’étude, si elle dispose de personnels compétent ou si elle fait appel à la sous-traitance.

  • Certification QualiPV : avec les installateurs label QualiPV et Qualisol (solaire thermique), le client n’aura aucun souci à se faire.

 

 

L’exécution en bonne et due forme de l’installation est sous la responsabilité de l’installateur. Dans le cadre d’un contrat de prestation de service, le propriétaire peut se retourner contre l’installateur et mettre en jeu les garanties en cas de défaillance de l’installation solaire. De plus, les travaux effectués par une entreprise certifiée QualiPV est une porte ouverte vers l’obtention des subventions.

 

Lorsque l’acheteur voudra faire appel à des professionnels pour installer ses équipements solaires, faire des devis est fortement conseillé. Sur la toile, ce genre de demande fait partie de la tendance actuelle. Les professionnels les proposent de manière gratuite dans la plupart des cas. Ils pourront donner des réponses en fonction de la demande du client et de ses attentes. Certains se proposent même de passer chez leur client afin de faire un devis de proximité mais de manière gratuite et n’engageant en rien le propriétaire. Seulement, sur la toile les professionnels n’ont pas tous la même conscience professionnelle. Il est par conséquent important de bien les sélectionner. Le fait de se faire une idée sur les forums ou bien par le biais du bouche-à-oreille peut être un bon moyen.