Comment choisir ses panneaux solaires photovoltaïques ?

Article publié le 12/07/2017

 

 

Les panneaux solaires photovoltaïques fournissent de l’électricité. Ils sont utilisés pour des raisons économiques, écologiques et pratiques. En effet, après que leur coût soit amorti, ils fournissent gratuitement de l’électricité pendant au moins dix ans. Certains peuvent s’étendre jusqu’à 20 ans. Le soleil est une source d’énergie inépuisable qui s’avère être une solution idéale pour éviter de payer les factures d’énergie. C’est également une alternative pour alimenter les zones enclavées et éviter les pannes. De plus, elle est propre. Voici un guide de choix de panneaux solaires qui vous aident à acquérir l’installation adaptée à votre foyer.

 

 

La puissance et l’intensité de l’électricité fournies par les panneaux solaires photovoltaïques dépendent de leur type, de leur taille, de leur qualité ainsi que de l’ensoleillement de la zone où ils sont installés. Pour être sûr de disposer de la quantité d’électricité nécessaire pendant toute l’année, il faut déterminer ses besoins en électricité. Il faut également faire le choix en fonction de ces besoins.

 

Faire le bilan de ses besoins en électricité consiste à éplucher ses factures EDF pour analyser les consommations journalières, mensuelles et annuelles. À cet effet, il ne faut pas oublier de prendre en compte la variation en fonction des saisons. L’objectif est de sortir une moyenne de consommation par jour à qui l’on ajoute une marge en prévision de l’hiver non ensoleillé. Ce calcul peut être également fait de manière simplifiée :

 

  • Primo, il faut commencer par répertorier tous les installations à alimenter tels que la TV, éclairages (nombre des lampes), réfrigérateur, chargeur de téléphones ;

  • Secundo, il convient par la suite de calculer la puissance consommée par tous ces appareils, puis les multiplier par leur temps d’utilisation ;

  • Il faut par la suite rajouter une marge de 30 % pour la baisse de rendement des panneaux pendant l’hiver ;

  • Une fois que les besoins par jour sont déterminés, il faut choisir le panneau solaire capable de fournir une puissance équivalente ou supérieure. À titre d’exemple, un panneau photovoltaïque à cellule monocristallin peut produire 160 Whc. Avec un ensoleillement de 5h par jour en France, cela donne 800 Wh. Si le propriétaire dispose de 4 panneaux, il peut donc obtenir 3 200 Wh par jour.

 

 

Les panneaux photovoltaïques offrent leur meilleur rendement s’ils bénéficient de meilleures expositions au soleil. Il importe aussi de les orienter de telles manières à rester le plus longtemps sous le soleil. En pratique, le choix de panneaux solaires et leur installation dépendent en grande partie de la toiture. En effet, si la surface est petite, l’utilisateur a besoin d’un panneau à haut rendement. Il ne peut pas en outre installer des dispositifs trop lourds pour sa toiture. Et enfin, il faut prendre en compte le rendu esthétique des installations bien que la beauté ne doive pas primer sur la performance. 

 

Les panneaux solaires à cellules silicium amorphe avec un rendement : 60 Wc/m²

 

Ce sont les moins performants et les moins chers. Donc, le propriétaire peut tout à fait compenser leur rendement en augmentant leur nombre s’il dispose d’un toit de plus grande surface. Leur couleur brun s’adapte bien avec les tuiles.

 

Les panneaux solaires à cellules polycristallin avec un rendement 100 Wc/m²

 

Ils offrent un bon compromis rendement/prix. De plus, leur couleur noire offre un rendu esthétique agréable sur les maisons modernes.

 

Les panneaux solaires monocristallins avec un rendement : 160 Wc/m²

 

Le rendement de ce type de panneaux est équivaut à 2 à 3 fois plus que le silicium amorphe. Ils conviennent donc à une petite surface ou à un logement qui a besoin de grande quantité d’électricité. Ils sont de couleur bleu ou gris.

 

Les panneaux solaires flexibles 

 

Ces panneaux solaires dits flexibles peuvent rendre service à ceux qui habitent en appartement. Ils peuvent entre autres alimenter le chargeur des appareils mobiles. Ainsi, beaucoup s’en servent comme alimentation de secours ou pour réduire les factures EDF.

 

 

L’installation des panneaux solaires est soumise à des réglementations strictes. Elle doit se faire selon le code de l’urbanisme. Sachez donc qu’elle peut être interdite dans certains cas. En outre, ces panneaux doivent être installés selon l’orientation du soleil.

 

Se renseigner et demander l’autorisation

 

S’il s’agit d’une construction neuve, la pose de panneau solaire doit être mentionnée obligatoirement dans le permis de construire. Si la pose est ultérieure à la construction, il faut demander une autorisation de travaux auprès de la mairie. La mairie peut imposer l’aspect général d’une maison comme l’architecture, les matériaux, les toitures, etc. En partant, elle oblige ainsi le propriétaire à choisir le type de panneau adéquat. La Direction départementale de l’équipement a également son mot à dire sur l’installation de panneaux solaires notamment en réglementant aussi bien l’utilisation de sol que l’aspect extérieur du bâtiment. Enfin, il est plus qu’important de noter qu’installer des panneaux dans un immeuble nécessite l’accord de l’assemblée générale des copropriétaires.

 

S’informer sur l’interdiction des panneaux solaire

 

Si la maison se trouve à proximité d’un bâtiment classé, d’un site historique ou d’un site protégé, son propriétaire doit impérativement obtenir l’aval des Architectes des bâtiments de France (ABF). La pose de panneaux peut être également interdite au sein de périmètre d’un site classé, de rénovation immobilière ou de plan de sauvegarde, etc. Avant de faire l’acquisition d’un ou plusieurs panneaux solaires, il faut bien s’informer.

 

Choisir son installation en fonction de l’orientation du soleil

 

Dans cette optique, les panneaux solaires photovoltaïques peuvent se trouver ailleurs que sur le toit. En effet, ils peuvent être installés sur des supports indépendant de la maison, sur la terrasse ou à même le sol pour être orientés vers le soleil.

 

 

Depuis la prise de conscience sur la protection de l’environnement et le changement climatique, de nombreux consommateurs se tournent vers l’utilisation des énergies renouvelables. Ce phénomène a boosté la production des panneaux solaires, des éoliennes et des producteurs d’énergie géothermique. Les panneaux solaires sont aussi devenus de plus en plus populaires à cause de problèmes de fournitures d’électricité dans certains pays. D’où la prolifération des panneaux de mauvaise qualité. Pour être sûr de faire le bon choix, il faut se fier aux marques européennes et françaises portant la norme NF. Cette dernière est le gage de la qualité. De plus, elle comporte plusieurs avantages.

 

Sachez que les panneaux solaires de marque européenne sont fabriqués selon des recherches & développement visant à optimiser les rendements. À cet effet, ils sont conçus selon des normes de qualité exigeante et soumis à des tests concluants avant d’être mis sur le marché. Il convient aussi de noter qu’ils sont fabriques avec des matériaux de qualité et selon un savoir-faire inégalé.

 

Les panneaux solaires made in Europe sont solides, robustes et dotés d’une plus grande longévité. Ils peuvent donc garantir un revenu important sur la revente de surplus d’électricité. Le dernier mais non pas le moindre, c’est que l’achat de proximité réduit le trajet de déplacement. Ce qui provoque moins de pollution donc un bonus écologique à la clef.

 

 

Actualités sur l'energie photovoltaique et solaire